Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les enfants finlandais n'apprendront plus à écrire à la main

    Article publié le 27/11/2014 sur le site de France Info:

    Ainsi, la Finlande, constatant que l'écriture à la main est de moins en moins utilisée, décide de passer de la calligraphie à la dactylographie. Les enfants devront apprendre à taper rapidement.

    "Des aptitudes pour taper de manière fluide sur un clavier sont une priorité nationale", explique Minna Harmanen, de l'Office national de l'éducation. Elle estime que ce basculement est un changement culturel majeur, mais savoir taper est devenu indispensable pour la vie quotidienne. Selon la BBC, certains Finlandais relèvent que les enfants qui n'ont pas d'ordinateur seront désavantagés. Mais par ailleurs, la nouvelle est plutôt accueillie positivement dans ce pays de 5,5 millions d'habitants, souvent cité en exemple pour ses bons résultats scolaires. 

    source : http://www.francetvinfo.fr/societe/education/les-enfants-finlandais-n-apprendront-plus-a-ecrire-a-la-main_755503.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

  • La mobilisation contre le Traité Transatlantique : pétition

    Par : NonMerci

    La mobilisation contre le Traité Transatlantique : bientôt un raz de marée ?
    Avec l'INITIATIVE auto-organisée DE CITOYENS EUROPEENS

    L'ICE a été rejetée par Bruxelles mais une ICE auto-organisée est en place au niveau européen. C'est plus de 850 000 signatures qui ont été recueillies en ligne - SIGNER et FAIRE SIGNER est le mot d'ordre.


    Les 1 000 000 sont pour très bientôt : il faudra dépasser ce chiffre pour avoir (par exemple) en France plus de 55 000 signatures : https://stop-ttip.org/fr/signer/


     Les infos et les liens: http://stoptafta.wordpress.com/2014/10/07/initiative-auto-organisee-de-citoyens-europeens-contre-ttip-et-laecg/

  • TAFTA : Santé, services publiques, droit du travail, droit du consommateur, environnement :un accord de libre échange remet en cause la législation française et européenne

     

    tafta.png

     Les objectifs du Tafta :

    1 - La suppression de tous les droits de douane pour les échanges de biens, en prévoyant "des exceptions pour les produits les plus sensibles". A noter que ces droits de douane sont déjà exceptionnellement faibles entre les deux entités, de l'ordre de 2 ou 3% dans la plupart des secteurs.

    2 - Intégrer de nouvelles possibilités d'accès aux marchés des services (transports...), en aplanissant les obstacles réglementaires respectifs (brevets, normes environnementales, sanitaires, de sécurité, etc).

    3 - Favoriser l'accès réciproque aux marchés publics, en supprimant les dispositions respectives de protectionnisme et de préférence nationale.

    source : http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-europeennes-2014/20140519.OBS7646/tafta-7-questions-pour-tout-comprendre-au-traite-qui-met-le-feu-a-l-ue.html

    Abaissement des normes

    L'opacité des négociations fait craindre une harmonisation vers le bas des normes sociales, sanitaires et environnementales existantes, ainsi que des règlements affectant le commerce. Les textes en discussion contiennent des mesures visant à l'harmonisation des réglementations affectant le commerce. Les négociations pourraient affecter notamment les règles relatives à l'alimentation, la santé publique, la vie privée et à certaines conventions collectives dans les secteurs susceptibles d'être ouverts à la concurrence. De fait de nombreux secteurs seraient touchés par cet accord et les normes et réglementations remises en cause comprendraient (liste non exhaustive) les normes sanitaires pour l'alimentation et la sécurité, la protection de l'environnement, le contrôle de l'impact carbone, la protection des données numériques personnelles, la réglementation de la finance et l'accès des entreprises étrangères aux marchés publics].

    Le fondateur de Foodwatch a estimé que le traité transatlantique, du fait qu'il supprimera des obstacles pour les grandes entreprises, portera inévitablement atteinte aux droits des consommateurs, en plus d'encourager certaines pratiques abusives[].

    L'adoption de normes plus restrictives par la suite, pour répondre aux préoccupations de la société civile ou à de nouveaux enjeux, pourrait être freinées par l'existence d'un accord si l'une des parties s'oppose à cette modification.

    Santé

    Des tentatives de suppression des réglementations en matière de santé publique sont confirmées par les discours des associations patronales. Ainsi l'Association nationale des confiseurs américaine explique que « L’industrie américaine voudrait que le TTIP avance sur cette question en supprimant la labellisation OGM et les normes de traçabilité » et le National Pork Producers Council (Conseil national des producteurs de porc) affirme que « Les producteurs de porc américains n’accepteront pas d’autre résultat que la levée de l’interdiction européenne de la ractopamine »[][].

    Règles d'extraterritorialité

    Le principe d'extraterritorialité, selon lequel un État peut imposer l'application de ses propres lois sur un pays étranger, fait l'objet d'oppositions, au moins en France, en raison des risques d'application à sens unique, sachant « que les entreprises américaines échappent le plus souvent à la loi européenne, y compris la loi fiscale ».

    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Partenariat_transatlantique_de_commerce_et_d'investissement  

     

     Et vous, qu'en pensez-vous ?

    Pour en savoir plus:

    https://www.laquadrature.net/fr/TAFTA